Image

MONTONI : L’innovation en temps de crise

Quand une pandémie vient changer les règles

Pour pallier la menace sanitaire que représente la COVID-19, des industries comme celle de la construction doivent désormais composer avec de nouvelles normes en matière de santé et sécurité au travail, mais comment font-elles pour s’adapter avec efficacité à cette nouvelle réalité ?

C’est le défi qu’ont relevé avec brio MONTONI et Technologies Soluqual dans une collaboration aux allures d’une course contre la montre.

Anticiper le changement

MONTONI est un grand acteur dans le milieu de la construction au Québec. Comme la majorité des entreprises de la province, le constructeur a dû suspendre ses activités pendant plusieurs semaines afin de respecter les mesures gouvernementales visant à endiguer la propagation du virus.

Dans la foulée de ces événements, plusieurs directives sanitaires ont vu le jour transformant drastiquement la façon dont les interactions humaines allaient être encadrées au sein des organisations dans le futur.

MONTONI a donc dû procéder, entre autres, à l’instauration de mesures de distanciation sociale sur ses chantiers, à l’installation de stations de lavage des mains et se conformer à une multitude d’exigences strictes afin de se plier à cette nouvelle réglementation en matière de santé publique.

Pour l’industrie de la construction, cela signifie notamment de :

  • Réguler au quotidien l’accès des travailleurs aux chantiers de construction;
  • Sensibiliser ses travailleurs aux nouvelles mesures de santé et sécurité sur les lieux de travail;
  • Conserver une traçabilité de ces contrôles à des fins de suivi.

En plus de veiller à remplir ces exigences jours après jour, vient s’ajouter une autre préoccupation de taille qu’est le facteur temps.

Pour illustrer cette situation, chez nos voisins ontariens notamment, il a été estimé que pour des chantiers de taille comparable, 2 heures étaient nécessaires pour valider l’accès de l’ensemble des travailleurs devant transiter sur le chantier. Ces délais représentent des pertes financières énormes pour une entreprise.

Alors, comment faire pour restreindre l’impact de ces nouvelles mesures sur les coûts et les délais de livraison des projets tout en assurant la santé et la sécurité des travailleurs, la priorité numéro un de MONTONI ?

Voir à la sécurité en toute efficacité

Planifier la réouverture des chantiers en fonction de ces nouvelles mesures sanitaires n’était pas une mince affaire. Le principal objectif de MONTONI était d’établir un mode de fonctionnement qui puisse être efficace, fluide, mais avant tout, sécuritaire.
Pour y parvenir, deux options ont été envisagées :

1. User des moyens déjà à la disposition du constructeur, c’est-à-dire:

  • Utiliser les modèles disponibles, imprimer les formulaires chaque jour et demander aux employés, sous-traitants et visiteurs de les remplir à leur arrivée sur les chantiers;
  • Avoir un responsable sur place pour valider toutes les déclarations des travailleurs et consolider tous ces documents pour des fins de suivi.

Bien que sur le court terme, cette option permettait à l’organisation d’instaurer rapidement un mode de fonctionnement sur ses chantiers, elle ne favorisait pas une saine gestion du temps et des ressources sur le long terme. Vous imaginez la gestion de papier sachant que des centaines de travailleurs doivent retourner sur les chantiers chaque jour ?

2. Opter pour une solution en ligne permettant:

  • Aux travailleurs de remplir leur déclaration à distance sans générer de file d’attente pour obtenir un formulaire ou faire valider leur accès;
  • Aux responsables d’avoir une information consolidée en temps réel leur permettant de valider et autoriser les accès aux chantiers rapidement;
  • De limiter les interactions avec contact

Cette dernière option répondait évidemment beaucoup mieux aux besoins de MONTONI du fait qu’elle limitait les contacts physiques, enrayait une part importante de la gestion du papier et optimisait drastiquement le temps de ses ressources.

En mode Solution

Partageant un lien d’affaires avec Soluqual depuis plusieurs années, MONTONI a fait état de la situation problématique envisagée lors de l’accueil des travailleurs sur les chantiers et a communiqué son désir de dépasser les standards sur le plan de la sécurité.

Étant à l’aube de cette réouverture, l’initiative était ambitieuse. Pour trouver la solution adéquate, il ne fallait négliger personne. Ainsi, pour établir correctement les requis du projet, une collaboration étroite s’est orchestrée entre Soluqual et l’ensemble des différents intervenants liés à la problématique

L’idée principale était de permettre aux travailleurs entrants sur un chantier de transmettre les informations requises par la santé publique en lien avec la COVID-19 aux responsables afin que ceux-ci, après validation, puissent leur donner accès ou non au chantier, le tout sans contact ni longue file d’attente.

Suivant ces échanges, le projet de numériser un questionnaire requérant ces informations prend peu à peu forme.

Ayant l’esprit avant-gardiste, MONTONI et Soluqual voient même l’opportunité d’intégrer des sections supplémentaires au questionnaire afin de rehausser la vigilance des travailleurs en ces temps de pandémie.

Ils introduisent notamment :

  • Des questions permettant à un travailleur devenu symptomatique d’identifier des lieux de travail fréquentés au courant des derniers jours pour permettre le déploiement d’une intervention de décontamination;
  • Des instructions et vidéos comportant d’importants rappels sur les mesures de sécurité en lien avec le COVID-19;
  • La documentation d’accueil standard sur un chantier.

Une fois ces requis bien établis, il ne restait plus qu’à passer à l’action.

DU CONCEPT AU CONCRET EN UN WEEK-END

Chez Soluqual, les défis sont d’excellents stimulants. Avec ce délai serré en tête, Soluqual n’a pas hésité à déployer tous les efforts nécessaires pour qu’en l’espace d’un week-end, une première version du formulaire électronique d’accueil des travailleurs voie le jour.

Ainsi, dès la semaine suivant ce court week-end, MONTONI était en mesure d’intégrer au formulaire son contenu informatif ainsi que les instructions et vidéos de sécurité, en plus d’entamer la phase d’essais.

Le jour J
Le lundi 11 mai 2020, date du grand redémarrage de l’industrie de la construction, MONTONI et Soluqual étaient fébriles, et ce, avec raison. Pour MONTONI, c’était près de 500 travailleurs qui retournaient au travail cette journée-là. Il n’y avait pas de place à l’erreur.

Heureusement, l’excellente collaboration et la coordination hors pair de ce projet portent fruit. L’accueil des travailleurs se déroule rapidement prenant entre 15 à 30 minutes à se compléter, si bien que dès 8h00 ce matin-là, Soluqual reçoit des remerciements sincères de M. Dario Montoni, président de MONTONI.

Les jours se succèdent et le succès se répète, tant bien que MONTONI reçoit maintes félicitations de la part de différents collaborateurs, sous-traitants, surintendants de projets et agent SST en charge de l’accueil. Tous étaient ravis de voir que la sécurité était restée la priorité numéro un du constructeur et que ce dernier avait réussi à saisir cette opportunité pour faire avancer son entreprise.

© 2019 MONTONI

À PROPOS DE MONTONI